Les plus lus

Posted by : Frederik Chevillot samedi 12 mai 2018



Retour sur le blog après 3 mois sans écrire, mais ce n'est pas pour autant que je n'ai pas été productif, j'ai assemblé un peins et avion, quasiment terminé mon gang d'Escher pour Necromunda, et terminé un mini diorama pour le concours de Mori Kun pour son millions de visites sur son blog Oo !Mais avec le taff et la peinture, je ne trouve plus trop de temps pour l'écriture du blog, j'en profite donc pour une mise à niveau avec ce grand aqueduc du mois de mai :DOn commence par la maquette de mon Vought F4U-1A Corsair, choisi dans ce format (1/72) et cette marque (Revell) tout simplement car la planche de décals permet de faire la reproduction du modèle du célèbre Major Gregory Boyington de l'escadrille  The Black Sheep . Pourquoi ce choix? C'est tout simplement ma première maquette depuis 20 ans (je ne peins d'habitude que des figurines, surtout du 28 mm) et je voulais commencer avec un excès de motivation, et étant fan de la série des "Têtes brûlée" je me suis dit que cet avion serait parfait pour débuter !Première impression en ouvrant la boite...C'est petit le 1/72 !


 La boite est livrée avec 3 petits pots de peinture, de la colle, et un "double" pinceau, qui m'a l'air d'une blague comparé aux Raphael que j'utilise habituellement. Néanmoins le coté poils noirs devrait bien aller pour du brossage à sec.Second constat, le bleu que j'ai acheté en PA Air Bleu intermédiaire WWII est bien plus foncé que le bleu fourni avec le kit et comparé aux images de la série tv...Avant même d'attaquer le moindre dégrappage, je vais également devoir assimiler rapidement les "codes" de la notice que ce soit pour la peinture (trouver un tableau de correspondance récent Revell-PA air/Vallejo) ou les symboles de montage.


J'ai attaqué comme l'annonce la notice par le cockpit.



 J'ai passé un apprêt blanc de chez Mig, et ensuite peins en noir les parties concernées, tout en profitant de faire un pré ombrage sur le siège et  par çi par là. Mon aéro m'a un peu fait des siennes, ce qui explique la large zone de pré ombrage vers le siège, un nettoyage en profondeur a réglé le problème.


J'ai ensuite passé le vert qu'il fallait.
Puis un jus noir et pose des décals. 
J'ai hésité à poser les décals du tableau de bord, mais bon j'allais pas faire le fou sur ma première maquette, si encore les compteurs avaient été en fond blanc j'aurais peut être tenté de les peindre.Les décals mettent un temps fou à sécher et c'est effectivement assez galère en fait à les mettre en forme pour certaines (j'ai remédié à ce soucis avec un produit pour décals "Microsol").

 Je colle ensemble le fuselage bas et la première partie des ailes à la colle plastique Revell.

 Dégrapage des 2 parties du fuselage, après un coup d’apprêt et de peinture verte aux zones indiquées (j'ai quand même passé un voile vert dans tout l'intérieur au cas où)

Un montage à blanc me laisse entrevoir des difficultés pour que tout ça s'assemble nikel en incluant le cockpit.

Je mets ensuite l'avion en croix, j'en ai un peu bavé pour faire tenir tout ça (merci le scotch de masquage) mais dans le même temps ça rattrape un peu la torsion constatée en amont.Je n'ai pas rencontré trop de difficulté, juste avoir de la patience et de la minutie. Pendant le montage à blanc, il m'est arrivé une tuile, j'ai cassé le manche à balai...Un coup de colle plastique, j'ai bien laissé sécher, mais j'ai du le redresser ensuite au sèche cheveux car il collait au tableau de bord sinon J'assemble les parties, et je vois que ça travaille sur un coté (torsion du plastique qui déforme le nez) Je laisse sécher le tout pour voir ensuite pour arranger ça.J'ai rattrapé au mastic quelques défauts de jonction et des "jours" entre certaines parties. Pas évident ce mastic Plasto, déjà ça sèche hyper vite, et c'est du mastic, je m'attendais plus à une pâte un peu liquide que ça. J'ai essayé de rattrapé le truc en ponçant mais le résultat ne sera pas parfait, et si je ponce encore plus, je vais enlever toutes les lignes et marquages de l'avion.

Je colle ensuite les empennages et la dérive, pas trop de soucis là dessus. J'ai également assemblé le bloc moteur, sous couche noir brillant et passage de Metal Color acier à l'aéro puis un jus noir et léger brossage à sec acier plus clair.Du coup je suis passé sur du Green Stuff pour rattraper un gros décalage de matière en collant la partie haute qui va du cockpit au moteur (c'est la torsion de plastique que j'avais constatée) j'ai plus l'habitude de travailler ce matériau et ça se lisse très bien à l'eau.
Je me suis lancé dans le masquage de mes verrières. Un montage à blanc des pièces et tout s'ajuste à la perfection, à ce moment là je suis heureux...C'est très long et il faut être assez minutieux, pour la première j'ai bien réussi le truc.
Et juste quand je termine la seconde...patatra, j'entends un "crac" et ma verrière est cassée en deux, ne tenant plus que par le scotch de masquage pale  Inutile de décrire mon état après ce constat... J'ai donc été pleurer chez Revell pour leur demander de m'envoyer une verrière de remplacement quitte à payer, et le SAV a été fantastique en m'envoyant une verrière neuve gratuitement ! Encore un grand merci à eux !

Ensuite j'ai voulu tester le surface primer white de chez Mig sur de grandes surfaces planes, hum malgré un bon dégraissage avant, je me suis retrouvé avec des crevasses sur la peintures, elle n'a pas accroché partout. D'habitude j'utilise du surface primer de chez Vallejo pour mes figurines ou diorama, jamais eu ce problème là !Mais je ne me suis pas démoralisé, et sachant d'avance que ce ne sera pas une peinture finale "sortie d'usine" je vais masquer ça avec du chipping, une première pour moi ça aussi !Donc après avoir passé une belle couche d'apprêt en Surface Primer noir brillant Vallejo

j'ai enchaîné après séchage par une couche aluminium de la game Metal Color toujours de Vallejo. Cette peinture est une merveille, une diffusion hallucinante et sans diluer en plus, je suis conquis !

J'ai ensuite pré-ombrer les lignes de structures de l'avion pour que ça ressorte un peu après la peinture de la livrée,pour ce faire j'ai laissé tomber mon aéro chinois (parfait pour le "gros oeuvre" et j'ai utilisé mon nouvel aéro (évolution Silverline une merveille) avec une buse de 0.2. Bon je dois m’entraîner encore à l'aéro pour faire de fines lignes un peu plus droites mais c'est déjà pas mal.


 Ensuite je m’attelle au chiping au sel. La technique (très utilisée pour la maquette de chars) consiste à mouiller à l'eau les zones que vous souhaitez vieillir, puis de disposer du sel dessus et laisser sécher, avant de peindre par dessus votre teinte finale. Ensuite il suffit de remouiller les zones et d'enlever le sel, ce qui va enlever la peinture en même temps et laisser apparaître la couche de peinture alu. En gros c'est du masquage au sel. Par contre j'ai fait une erreur en utilisant du sel fin, il vaut mieux prendre du gros sel, quitte à l’écraser un peu sinon le sel se dissout trop dans l'eau.J'ai essayé de disposer le sel de façon à simuler les impacts de cailloux ou autres au décollage ou atterrissage sur les pistes non goudronnées, plus usure normale.

 J'ai commencé la peinture par le dessous et le blanc (Insign White Vallejo Game Air) puis j'ai masquer les bords où le blanc doit s’arrêter et j'ai passé du bleu intermédiaire toujours de la même gamme.
le dessus est lui peint dans un bleu navy WWII
J'assemble ensuite les trains de roues, et je commence à poser les décals. Un boulot très long, les décals de servitudes sont très petites et il y en a pas mal à poser.Avant de les poser, j'ai passé une couche de vernis brillant sur l'avion.

 J'ai commencé la peinture par le dessous et le blanc (Insign White Vallejo Game Air) puis j'ai masquer les bords où le blanc doit s’arrêter et j'ai passé du bleu intermédiaire toujours de la même gamme.
le dessus est lui peint dans un bleu navy WWII
J'assemble ensuite les trains de roues, et je commence à poser les décals. Un boulot très long, les décals de servitudes sont très petites et il y en a pas mal à poser.Avant de les poser, j'ai passé une couche de vernis brillant sur l'avion.



 J'ai commencé la peinture par le dessous et le blanc (Insign White Vallejo Game Air) puis j'ai masquer les bords où le blanc doit s’arrêter et j'ai passé du bleu intermédiaire toujours de la même gamme.

le dessus est lui peint dans un bleu navy WWII
J'assemble ensuite les trains de roues, et je commence à poser les décals. Un boulot très long, les décals de servitudes sont très petites et il y en a pas mal à poser.
Avant de les poser, j'ai passé une couche de vernis brillant sur l'avion.

le dessus est lui peint dans un bleu navy WWII
J'assemble ensuite les trains de roues, et je commence à poser les décals. Un boulot très long, les décals de servitudes sont très petites et il y en a pas mal à poser.Avant de les poser, j'ai passé une couche de vernis brillant sur l'avion.


le dessus est lui peint dans un bleu navy WWII

J'assemble ensuite les trains de roues, et je commence à poser les décals. Un boulot très long, les décals de servitudes sont très petites et il y en a pas mal à poser.
Avant de les poser, j'ai passé une couche de vernis brillant sur l'avion.
J'ai également assemblé l'hélice après l'avoir travaillée pour marquer l'usure.
 Une fois les décals posées, je repasse une couche de vernis brillant. Puis après séchage, une couche de vernis mat sur l'ensemble histoire de fondre les décals avec la peinture.
 Pour terminer , j'ai passé du Flory washes, (commande passée en Angleterre livrée très rapidement !) un produit à base de terre et d'eau, sur tout l'avion, après 20 minutes de séchage, je frotte l'ensemble avec essuie-tout et coton tiges (une tonne !) pour marquer toutes les lignes de rivets, structures etc... J'ai fabriqué le fil d'antenne au plastique étiré (vous chauffez un bout de grappe plastique au briquet, juste avant que ça ne fonde vous tirez sur les 2 bords pour l'étirer à la circonférence voulue).









Très content du résultat pour une première maquette, ça n'a pas grand chose à voir avec la peinture de figurines, beaucoup de temps passé à masquer des zones, dégrapper et coler de minuscules pièces, beaucoup de poncage et de mastiquage (ça apparement ça dépend des fabricants et des modèles) mais un vrai plaisir tout de même ! Du coup je me suis commandé un Mitshubishi A6M2b (le fameux Zéro) histoire d'avoir le pendant du Corsair dans la vitrine :)

Leave a Reply

Subscribe to Posts | Subscribe to Comments

- Copyright © World of FredK - Date A Live - Powered by Blogger - Designed by Johanes Djogan -